Contexte

 

Situation géographique, démographique et sociale de Foumban

Foumban est une commune, chef-lieu du département du Noun dans la région de l’Ouest au Cameroun. Elle fait partie des 9 arrondissements du département du Noun (nom du fleuve) comptant une population de plus 117 309 habitants, soit 9,18 % de la population du Cameroun.
Elle est considérée comme la cité des arts et désignée comme la capitale historique de la Dynastie Bamoun. La population tire sa principale source de revenu de l’artisanat. Un nombre élevé de jeunes embrasse cette filière car très réputée au Cameroun et dans le monde. Le tourisme est un secteur d’économie très important pour cette ville, qui assure la revenue de la population.

Conséquences graves de la pandémie

Cependant, la crise actuelle causée par la pandémie COVID-19 a noyé par ses vagues successives l’économie du Département du Noun depuis mars 2020. L’embargo, décidé sur l’exportation des denrées alimentaires et l’importation de matériel et équipement agricole, a entraîné la pauvreté dans les couches sociales déjà durement éprouvées.

Tous les secteurs d’activité de l’agriculture à l’art ont été durement touchés par les mesures prises à cause de la pandémie, alors que même les ONG ont cessé leurs activités dans le pays. Les victimes collatérales sont les enfants et jeunes adolescents, filles et garçons dont les parents ont perdu toutes sources de revenu pour nourrir leur famille, pour payer les frais de scolarité et les soins.

Des jeunes adolescents sont maintenant chef de famille et doivent assurer la subsistance dans leurs foyers car le père ne peut gérer plusieurs enfants issus de la polygamie, les mères aux foyers peinent à se fédérer autour des activités génératrices de revenus. Elles sont très tôt promises à un mariage précoce. D’autres, par fatalisme, ont pris la voie de la drogue, des micros larcins, du racket et des vols, ou celle de suivre un groupe qui va leur assurer d’avoir au moins un repas par jour.

Initier un changement avec un concept communautaire

Le but est de valoriser et les compétences innées et les compétences de vie des enfants en situation de handicap, scolarisés ou non-scolarisés, vivant dans une extrême précarité à travers un encadrement scolaire (enseignement obligatoire, apprentissage, formations professionnelles).

Nous avons à l’esprit d’accompagner les enfants porteurs d’un handicap ou dit « différents » à acquérir leur autonomie, à initier un effet multiplicateur de l’action en eux. C’est-à-dire acquérir des notions théoriques, les appliquer et les relayer partout où ils sont afin de préparer la relève. Bien entendu dans la mesure de leurs capacités pour atteindre une autonomie suffisante pouvant leur permettre de s’insérer dans la société.

AFK s’accorde à intégrer la stratégie genre dans sa philosophie. L’objectif est de donner accès aux prestations de façon égale pour les filles et les garçons dans leur épanouissement et la reconstruction de l’estime de soi.

Nos Actions

 

Les actions de AFK concernent toute la région du Noun, qui s’est engagée à venir en aide aux enfants nés avec une malformation congénitale ou souffrant d’un handicap de la naissance au jeune en formation professionnelle (de 0 à 18 ans) dont la mission consiste à apporter un soutien psychologique, un accompagnement auprès des réseaux de soins, un appui matériel en fournitures scolaires afin dencourager et prévenir la déperdition scolaire et donc toute forme de travail précoce et pénible pour ces jeunes.

Cette catégorie de personnes vulnérables est souvent stigmatisée, cachée par la honte ce qui les empêche de pouvoir accéder aux connaissances pouvant les emmener à acquérir un minimum dautonomie.

Sur les 17 Objectifs du développement durable (ODD) édictés par la commission des États membres pour réduire les inégalités, AFK a choisi de s’engager sur trois axes prioritaires pour l’instant

– Objectif 1 : PAS DE PAUVRETÉ
– Objectif 3 : BONNE SANTÉ et BIEN-ÊTRE

– Objectif 4 : EDUCATION DE QUALITÉ


Stratégie Nationale de Développement 2020-2030
Pour la transformation structurelle et le développement inclusif

Les 3 axes définis par les ODD s’accordent avec les objectifs du SND30, qui dressent un carde de référence pour le développement au Cameroun. AFK souhaite aligner ses objectifs avec les thèmes suivants pour avoir une prise en charge globale des besoins des bénéficiaires et proposer des accompagnements ciblés.

– La Santé maternelle
– La Santé de l’enfant et adolescent
– L’inclusion en milieu scolaire des catégories vulnérables

Partant de ce constat, nous avons au préalable fait une action coup de poing par la distribution de sacs scolaires en juillet 2021 pour pouvoir identifier, recenser et suivre les enfants bénéficiaires du programme d’aide à l’enfance.

AFK a choisi de donner la parole aux jeunes pour vous expliquer avec leurs propres mots, leurs quotidiens, leurs aspirations. Ils vous exposeront dans leurs témoignages vidéo les moyens qu’ils ont pu adopter et mettre en place pour pouvoir s’en sortir et donc lutter contre la pauvreté et les pires formes de travail.

Sur le plan de la santé, les membres de AFK organisent des « descentes » au sein de la communauté afin de recueillir, d’informer, d’orienter et  de recenser les cas sensibles. Dans deux situations où le pronostic de survie était engagé, AFK s’est activée à organiser une levée de fonds pour soutenir une famille dont le fils de 4 ans Samir, nécessitait une intervention pour le soigner contre la maladie de Hirsprung et une autre famille dont le fils Abdallah âgé de 3 ans, avait besoin de prothèses suite à l’amputation des deux pieds.

En décembre 2021, AFK a organisé un séminaire autour de l’apprentissage et la formation professionnelle. Les parents accompagnés des bénéficiaires préalablement identifiés (200 enfants), différents intervenants, et les autorités ont été mobilisés conjointement pour apporter des outils sur les méthodologies d’apprentissage destinées aux enfants avec handicap. Le projet visait à sensibiliser les éducateurs sur les méthodes d’apprentissage pour améliorer et stimuler l’assimilation des notions éducatives de base. Des ateliers de 15 min sous forme de causerie sur les thèmes de l’éducation, la santé et l’encadrement ont été montés pour obtenir une participation interactive avec les enfants. Ceux-ci recevaient ensuite des lots de récompenses prévus pour les bonnes réponses apportées aux questionnaires. L’objectif étant de se concerter pour trouver la bonne approche qui favorisera leur inclusion dans les écoles publiques pour qu’ils acquièrent leur autonomie.

Plans d’action

 

  • Le recensement pour avoir un ordre d’idée du public cible
  • Le parrainage pour la scolarisation, l’apprentissage des métiers et l’emploi
  • L’accompagnement administratif auprès des services sociaux pour l’accès aux prestations de base.            

Moyens d’action

Pour y parvenir, AFK s’attelle à constituer un réseau d’acteurs pluridisciplinaires:

  • Instaurer une pédagogie comportementale aidante ( être à l’écoute,  être patient, laissez l’enfant s’exprimer jusqu’au bout, éviter d’adopter une attitude infantilisante, exemple en posant plusieurs fois la même question, laisser à l’enfant la possibilité d’interrompre la conversation.
  • Effectuer des levées de fonds et appels au parrainage des enfants par des dons privés, des entrepreuneurs ou établissements institutionnels
  • Sensibiliser la collectivité sur les défis causés par l’handicap, à l’accessibilité à la scolarisation et leurs droits.

Présentation de la situation des cas sociaux éducatifs identifiés dans le Département du Noun

Argumentaire 

La situation générale de l’éducation dans le Département du Noun fait état d’une certaine catégorisation. On observe par endroit des enfants qui ne vont pas à l’école du fait de l’absence des moyens financiers et d’encadrement chez les parents et ou tuteurs. C’est le cas des enfants que nous avons identifiés sur le terrain.

Présentation de la situation 

1er cas : Jalil est un enfant âgé de 15 ans ayant été abandonné par son père biologique depuis l’âge d’un (1) an et de maman déséquilibrée mentale. Reprenant la classe de 4ème au Lycée classique de Foumban pour défaut de paiement de ses frais de scolarité l’année dernière, il a été une fois de plus expulsé de l’école par faute de paiement des frais exigibles cette année s’élevant à 31000F CFA dans son établissement scolaire.

2nd, 3ème, 4ème cas : Raouf 10 ans CM1, Oumar CE2 7ans,  Nazifa SIL. Tous ces enfants sont issus d’un père handicapé, qui aujourd’hui sont des orphelins de père. Jadis soutenus par une association à caractère social comme AFK, a perdu ce soutien 1 an avant son décès. En outre, ces enfants malgré le décès de leur papa ont été chassés de la concession familiale avec leur maman et se retrouvent obligés d’abandonner leur domicile, et même l’école qu’ils ont commencé en septembre pour se retrouver à Foumbot chez les grands parents maternels.

Toutes ces situations susmentionnées rendent ces enfants vulnérables.

Tous ces jeunes et enfants en âge d’être scolarisés et menacés de déperdition scolaire sont de potentielles proies pour le phénomène « Zaguina » (l’arnaque numérique), l’enrôlement dans des bandes armées, l’enrôlement au trafic des ossements humains qui bat son plein dans le Département du Noun.

Face à cette situation, Anchors For Kids se sent interpellée afin d’apporter son soutien à ces jeunes en difficulté pour leur redonner le sourire. Ceci en se rappelant le 4ème objectif de l’ODD qui est : « Promouvoir l’éducation et la santé des couches sociales vulnérables, des minorités, etc. » et le slogan d’AFK « votre sourire, notre raison d’agir ». Tout ceci constitue un atout majeur pour accompagner ces enfants socialement vulnérables.

Contexte

 

Situation géographique, démographique et sociale de Foumban

Foumban est une commune, chef-lieu du département du Noun dans la région de
l’Ouest au Cameroun. Elle fait partie des 9 arrondissements du département du Noun (nom du fleuve) comptant une population de plus 117 309 habitants, soit 9,18 % de la population du Cameroun. Elle est considérée comme la cité des arts et désignée comme la capitale historique de la Dynastie Bamoun. La population tire sa principale source de revenu de l’artisanat. Un nombre élevé de jeunes embrasse cette filière car très réputée au Cameroun et dans le monde. Le tourisme est un secteur d’économie très important pour cette ville, qui assure la revenue de la population.

Le but est valoriser et les compétences innées et les compétences de vie des enfants en situation de
handicap, scolarisés ou non scolarisé, vivant dans une extrême précarité à travers un encadrement scolaire (enseignement obligatoire, apprentissage, formations professionnelles).
Nous avons à l’esprit d’accompagner les enfants porteurs d’un handicap ou dit « différents » à acquérir leur autonomie, à initier un effet multiplicateur de l’action en eux. C’est-à-dire acquérir des notions théoriques, les appliquer et les relayer partout où ils sont afin de préparer la relève. Bien entendu dans la mesure de leurs capacités pour atteindre une autonomie suffisante pouvant leur permettre de s’insérer dans la société.
AFK s’accorde à intégrer la stratégie genre dans sa philosophie. L’objectif est de donner accès aux prestations de façon égale pour les filles et les garçons dans leur épanouissement et la reconstruction de l’estime de soi.

Conséquences graves de la pandémie

Cependant, la crise actuelle causée par la pandémie COVID-19 a noyé par ses vagues successives l’économie du Département du Noun depuis mars 2020. L’embargo, décidé sur l’exportation des denrées alimentaires et l’importation de matériel et équipement agricole, a entraîné la pauvreté dans les couches sociales déjà durement éprouvées.

Tous les secteurs d’activité de l’agriculture à l’art ont été durement touchés par les mesures prises à cause de la pandémie, alors que même les ONG ont cessé leurs activités dans le pays. Les victimes collatérales sont les enfants et jeunes adolescents, filles et garçons dont les parents ont perdu toutes sources de revenu pour nourrir leur famille, pour payer les frais de scolarité et les soins.
Des jeunes adolescents sont maintenant chef de famille et doivent assurer la subsistance dans leurs foyers car le père ne peut gérer plusieurs enfants issus de la polygamie, les mères aux foyers peinent à se fédérer autour des activités génératrices de revenus. Elles sont très tôt promises à un mariage précoce. D’autres, par fatalisme, ont pris la voie de la drogue, des micros larcins, du racket et des vols, ou celle de suivre un groupe qui va leur assurer d’avoir au moins un repas par jour.

Initier un changement avec un concept communautaire

Le but est de valoriser et les compétences innées et les compétences de vie des enfants en situation de handicap, scolarisés ou non-scolarisés, vivant dans une extrême précarité à travers un encadrement scolaire (enseignement obligatoire, apprentissage, formations professionnelles).

Nous avons à l’esprit d’accompagner les enfants porteurs d’un handicap ou dit « différents » à acquérir leur autonomie, à initier un effet multiplicateur de l’action en eux. C’est-à-dire acquérir des notions théoriques, les appliquer et les relayer partout où ils sont afin de préparer la relève. Bien entendu dans la mesure de leurs capacités pour atteindre une autonomie suffisante pouvant leur permettre de s’insérer dans la société.

AFK s’accorde à intégrer la stratégie genre dans sa philosophie. L’objectif est de donner accès aux prestations de façon égale pour les filles et les garçons dans leur épanouissement et la reconstruction de l’estime de soi.

Nos Actions

 

Les actions de AFK concernent toute la région du Noun, qui s’est engagée à venir en aide aux enfants nés avec une malformation congénitale ou souffrant d’un handicap de la naissance au jeune en formation professionnelle (de 0 à 18 ans) dont la mission consiste à apporter un soutien psychologique, un accompagnement auprès des réseaux de soins, un appui matériel en fournitures scolaires afin dencourager et prévenir la déperdition scolaire et donc toute forme de travail précoce et pénible pour ces jeunes.

Cette catégorie de personnes vulnérables est souvent stigmatisée, cachée par la honte ce qui les empêche de pouvoir accéder aux connaissances pouvant les emmener à acquérir un minimum dautonomie.

Sur les 17 Objectifs du développement durable (ODD) édictés par la commission des États membres pour réduire les inégalités, AFK a choisi de s’engager sur trois axes prioritaires pour l’instant

– Objectif 1 : PAS DE PAUVRETÉ
– Objectif 3 : BONNE SANTÉ et BIEN-ÊTRE

– Objectif 4 : EDUCATION DE QUALITÉ


Stratégie Nationale de Développement 2020-2030
Pour la transformation structurelle et le développement inclusif

Les 3 axes définis par les ODD s’accordent avec les objectifs du SND30, qui dressent un carde de référence pour le développement au Cameroun. AFK souhaite aligner ses objectifs avec les thèmes suivants pour avoir une prise en charge globale des besoins des bénéficiaires et proposer des accompagnements ciblés.

– La Santé maternelle
– La Santé de l’enfant et adolescent
– L’inclusion en milieu scolaire des catégories vulnérables

Partant de ce constat, nous avons au préalable fait une action coup de poing par la distribution de sacs scolaires en juillet 2021 pour pouvoir identifier, recenser et suivre les enfants bénéficiaires du programme d’aide à l’enfance.

AFK a choisi de donner la parole aux jeunes pour vous expliquer avec leurs propres mots, leurs quotidiens, leurs aspirations. Ils vous exposeront dans leurs témoignages vidéo les moyens qu’ils ont pu adopter et mettre en place pour pouvoir s’en sortir et donc lutter contre la pauvreté et les pires formes de travail.

Sur le plan de la santé, les membres de AFK organisent des « descentes » au sein de la communauté afin de recueillir informer, orienter et recenser les cas sensibles. Dans deux situations où le pronostic de survie était engagé, AFK s’est activée à organiser une levée de fonds pour soutenir une famille dont le fils de 4 ans Samir, nécessitait une intervention pour le soigner contre la maladie de Hirsprung et une autre famille dont le fils Abdallah âgé de 3 ans, avait besoin de prothèses suite à l’amputation des deux pieds.

En décembre 2021, AFK a organisé un séminaire autour de l’apprentissage et la formation professionnelle. Les parents accompagnés des bénéficiaires préalablement identifiés (200 enfants), différents intervenants, et les autorités ont été mobilisés conjointement pour apporter des outils sur les méthodologies d’apprentissage destinées aux enfants avec handicap. Le projet visait à sensibiliser les éducateurs sur les méthodes d’apprentissage pour améliorer et stimuler l’assimilation des notions éducatives de base. Des ateliers de 15 min sous forme de causerie sur les thèmes de l’éducation, la santé et l’encadrement ont été montés pour obtenir une participation interactive avec les enfants. Ceux-ci recevaient ensuite des lots de récompenses prévus pour les bonnes réponses apportées aux questionnaires. L’objectif étant de se concerter pour trouver la bonne approche qui favorisera leur inclusion dans les écoles publiques pour qu’ils acquièrent leur autonomie.

Plans d’actions

 

  • Le recensement pour avoir un ordre d’idée du public cible
  • Le parrainage pour la scolarisation, l’apprentissage des métiers et l’emploi
  • L’accompagnement administratif auprès des services sociaux pour l’accès aux prestations de base.

Moyens d’actions

Pour y parvenir, AFK s’attelle à constituer un réseau d’acteurs pluridisciplinaires:

  • Instaurer une pédagogie comportementale aidante ( être à l’écoute,  être patient, laissez l’enfant s’exprimer jusqu’au bout, éviter d’adopter une attitude infantilisante, exemple en posant plusieurs fois la même question, laisser à l’enfant la possibilité d’interrompre la conversation.
  • Effectuer des levées de fonds et appels au parrainage des enfants par des dons privés, des entrepreuneurs ou établissements institutionnels
  • Sensibiliser la collectivité sur les défis causés par l’handicap, à l’accessibilité à la scolarisation et leurs droits.

Suivez-nous sur